Welcome to Tsuku Gakuen
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}

Aller en bas 
AuteurMessage
Shuji Temari
Fondateur du Host Club
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Petit(e) Ami(e): ... Still loving you baby.
Popularité:
95/100  (95/100)
Relations:

MessageSujet: Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}   Sam 29 Aoû - 17:10


  • 【 Identité】



  • Nom : Temari

  • Prénom : Shuji


  • Âge : 20 ans

  • Sexe : [x] Masculin [ ] Féminin

  • Date & Lieu de Naissance : 30 Décembre 1989 & Okinawa, Japon

  • Sexualité : [ ] Homosexuel [x] Bisexuel [ ] Hétéro


  • Avatar : Oguri Shun


  • Groupe : Host Club

.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuji Temari
Fondateur du Host Club
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Petit(e) Ami(e): ... Still loving you baby.
Popularité:
95/100  (95/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}   Sam 29 Aoû - 17:47




  • 【 Descriptions】





  • Physique :

    I
    1m82 pour 70 kilos, c’est ce qu’on appelle un beau corps. Shuji à la chance d’être né beau. Bénit par le charme et le charisme depuis sa plus petite enfance, il apprend naturellement à l’utiliser. Pas besoin d’en faire ‘trop’. Tout est déjà là, dans les gènes, sur le doux visage parfait de ce dernier. Une peau douce et lisse, un teint proche de la perfection, Shuji en plus d’être charismatique, possède l’atout d’un visage angélique. Son petit air sérieux, concentré et travailleur, de temps en temps perdu reflète l’image d’un garçon mystérieux qu’on garderait bien rien que pour soi. Quant à son doux regard, il exprime absolument tout. Les mots ne sont parfois pas nécessaire pour dire les choses, ainsi Shuji sait très bien comment l’utiliser. Aussi bien pour séduire que pour montrer sa colère ou son apaisement. Une bouche pulpeuse, toujours soignée, des lèvres parfaites. Un Ange réincarné. Avec une pointe de ‘Sexy’ qui pimente et fait fantasmer de nombreuses filles sur son corps de rêves. Combien rêveraient-ils d’atteindre sa popularité et son charme renversant ?
    II
    Style vestimentaire.
    Shuji est … La simplicité et la complication incarnée. Parfois capricieux, parfois simpliste au possible tout dépend du jour, de l’heure, et de l’endroit. Par exemple pour sortir dans un bel endroit ou pour un évènement, tenu correct exigée et Shuji s’y tiens à merveille. Il passe du Jean au pantalon de costard, du tee shirt à la chemise et du simple sweat à la veste similaire au pantalon. La classe innée.
    Et quand Shuji veut se la jouer un peu plus soft, il s’inspire naturellement de son envie, c'est-à-dire, être à l’aise. On sort les jerseys et autres tee-shirts qui datent du collège, pour un dimanche après midi à se reposer devant la télé. Quand Shuji décide de reprendre le chemin de l’école, c’est l’éternel costume qui revient. Mais on ne se lasse pas de le voir porté sur lui. Tout lui va comme un gant.
    Quand Shuji décide de sortir des murs de l’école, et faire un peu de shopping, ou une journée entre amis, c’est le jean et le tee-shirt qui prennent place. En ce qui concerne les couleurs, tout est accordé, des chaussures aux lunettes. Il aime porter des accessoires comme les lunettes, ceintures et autres bijoux. Il reste discret et voyant à la fois. Tout dépend de l’attention qu’on lui porte. Après il reste ce qu’il est avec ses envies. Il peut changer dans une journée plus de quatre fois par jour. Et renouveler sa garde robe toutes les semaines. Une vraie fille tournée au masculin.

  •      




  • Psychologique :


    I. Mystère & Mystérieux

    Le Mystère d’une vie, le Mystérieux d’un être.

    Première Présentation : Le Shuji et ses Mystères.

    A lui seul, Shuji évoque le Mystère, la discrétion, et le secret. Très énigmatique, on lui donne ce charisme et ce charme qui le rend irrésistible. Ce petit côté ‘sombre’ envoûte un bon nombre de ses prétendantes, si on peut dire prétendants. Il fait l’office d’une admiration folle. Cette touche de mystère intrigue et épate. Ainsi un bon nombre de gens chercheraient à savoir son passé, simplement trouver ce qui le rend si fascinant. Mais Shuji marche avec discrétion. Très peu de personnes connaissent sa vie en dehors du Host Club. Ce qui implique la mort de sa mère, ainsi que la naissance de sa sœur. Tout le monde le considère comme fils unique. Mais cela lui convient comme ça. Protecteur, il souhaite le mieux pour sa petite sœur. Vivre dans l’obscurité lui sera profitable pour mieux s’épanouir. Shuji,      Eternellement calme et réfléchit, il préfère modérer ses mots et agir dans l’ombre et le secret le plus absolu. Un dirigeant hors du commun, fière de sa réussite, toute fois, réaliste. Il préfère que sa réussite reste tapissée dans l’obscurité, craignant l’autorité paternelle qui le forcerait à quitter son club. Le Mystère de Shuji s’exprime le long de son visage, et de ses pas. Tout chez lui l’évoque. Son doux regard à la fois séducteur et pourtant si énigmatique qui cache un petit chagrin. Son jardin secret bien gardé. Il préfère agir pour ses dames et monsieur, et jouer le rôle du personnage qu’on veut découvrir et apprendre. Shuji, c’est un mode de vie.    

    II. Investie & Investisseur :

    Deuxième Présentation : Le Shuji des Aventuriers

    Shuji s’investie, Shuji l’investisseur de tous les temps. Créateur du Club à la mode, de nombreux adeptes, des fans. Chacun y trouve sa personnalité recherchée. Très fière de sa réussite, il reste tout de même discret sur sa grande création. Il préfère laisser le privilège aux autres de s’amuser et de passer du bon temps avec les membres du Host Club. Quant a lui, quand on le sollicite, il se présente comme le Prince ténébreux de ces dames, doux et aimant, sa présence est toujours la bienvenue et exigée. Certains, connaissant son statut de créateur sont d’autant plus attiré par lui. Mais avant tout, Mr Shuji Temari s’occupe brillamment de la gestion du Club. Si tout fonctionne aussi bien, et que le succès est aux beaux jours, c’est que tout est géré secrètement derrière. Chaque membre du Club est répertorié dans un dossier, classé par échelle de popularité. Les adeptes aussi. Qui à fréquenté qui, dans quelles conditions. Un vrai Chef. Il organise les soirées à thèmes, comme les rendez vous secrets entre un membre et une adepte ou un adepte. Un Aventurier qui n’est pas prêt d’abandonner l’Aventure.          

    III. Séduire & Séducteur

    Troisième Présentation : Le Shuji de la Séduction

    Shuji rime avec Séduire, Séducteur et Séduction. Il possède un talent inné pour attirer ces demoiselles vers lui. Un seul clin d’œil suffit à le rendre irrésistible. Son sourire en laisse plus d’une sur la voix de l’Amour. Mais ce qui est encore plus percutant chez lui, c’est que les garçons lui vouent également un culte, dans le secret le plus intime bien sûr. Sa beauté et son charme ne laissent pas indifférent ces messieurs qui ont honte d’eux-mêmes de trouver un garçon beau. Mais revenons sur ces demoiselles. Il connaît la Femme mieux que personne, il sait parfaitement la séduire. Il connaît les mots, et connaît son potentiel pour arriver à ses fins. Généralement, les filles sont toujours heureuses d’être en sa compagnie et en demande toujours plus. Malheureusement, il faut bien partager dans la vie. Chacun son tour. Chacun son heure. Il ne manque jamais de faire passer un bon moment à ces dames. Et pour la plupart, elles reviennent, et deviennent de simples fans. Et bientôt la concurrence entre filles sera lancée pour atteindre le cœur de Shuji. Seulement, tout cela n’est qu’un jeu, ne pas s’attendre au meilleur, ni au pire.  

    Laisserez vous tenter par le regard de Shuji ?  

[*]
.
.


Dernière édition par Shuji Temari le Mar 5 Nov - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuji Temari
Fondateur du Host Club
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Petit(e) Ami(e): ... Still loving you baby.
Popularité:
95/100  (95/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}   Sam 29 Aoû - 18:50


  • 【 Histoire】


Situation Familiale

Papa Le Nom du Diable.

[Joue le rôle du père sévère, sans cœur, ni rancune, aveuglé par le pouvoir et l’argent.]

Maman, le Nom de l’Ange.

[Incarne l’amour et la beauté, la gentillesse et la bienfaisance.]

Yuko, le Nom de L’Amour.

[Petite fille aux jolis yeux noirs. Petite princesse de tous les temps. L’innocence même et la pureté d’un cœur juvénile.]

~

Un Homme et une Femme se tiennent la main, au loin, sous un crépuscule doré par les couleurs de l’été. Les vagues et les ruissellements d’eau emportent nos deux inconnus dans un monde parallèle entre la réalité et l’abstraction. La fraîcheur de la tombée de la nuit couvre la douce peau blanche de la femme, mais la chaleur de cette main qui lui est donnée la réchauffe agréablement de tous les vents. L’homme inondé d’un sourire serein, contemple le visage de cette femme touchée par la douceur du jour. Un Ange tombé du ciel… Un couple ému par leur amour, les prédictions de leur avenir se projette dans leurs yeux, face à la mer. Ils jurent. Ils jurent d’être heureux. Ils se jurent l’amour éternel.

Tête appuyée l’une contre l’autre, cœur à cœur, le doux sourire de l’amour.

Les années passent, leur amour persiste l’un pour l’autre, une nouvelle merveilleuse les réjouit. Ils vont êtres riches. Les plus riches de toutes les familles des horizons. L’Homme hérite d’une industrie familiale et d’une somme colossale d’argent par la même occasion. Il se retrouve gérant d’une industrie pharmaceutique. Un cousin est mort, et lègue tout au couple, pour leur amour réputé dans la famille. « Pour vous, mes enfants de l’amour, fait en bon usage, et que votre bonheur persiste » … Si jeunes, et pourtant si riches. Le couple avait une moyenne d’âge de seulement 23 ans. L’homme possédait déjà ses 24, tandis que la jeune femme en avait seulement 22. De nouveaux riches, certes, mais leurs rêves, leurs projets, tout allaient leur être accordé si vite.

Le tournant de la vie.

Le couple profite pleinement de leur nouvelle richesse, alliant limousine, grande maison, et emploi du temps chargé. Les deux premiers mois furent d’une prospérité étonnante, leur amour restait identique bien que chacun commençait à vaquer à ses occupations. Les prochains mois se montrèrent un peu plus difficiles. Mr Temari avait par évidence énormément de travail. Tout était nouveau pour ce petit homme devenu grand et puissant. Devant lui, on s’inclinait, on lui montrait respect et reconnaissance. Qui aurait pu croire que Mr Temari était à la charge de l’entreprise depuis seulement 4 mois ? Lui-même, étonné par le déroulement des choses, mais très vite fier de son adulation, il se confectionnait une autre personnalité dans l’obscurité. Bientôt le travail était trop puisant, et puis c’était préférable de sortir avec ses collègues plutôt que de rentrer à la maison s’occuper de sa Femme. Les choses changeaient au fur et à mesure que le temps passait. Petit à petit, Mr Temari Sama apprenait à connaître le machiste des hommes envers les femmes, et puis l’idée de se faire doubler par ses concurrents l’avait rendu aigri. Toujours plus de pouvoir, toujours plus d’argent. C’était la priorité de la maison. Au revoir le bon temps et les ballades au bord de la Mer d’Okinawa.

L’enfant Né

Après quelques années, profitant de leur richesse, de leurs biens, et pour Mr Temari de sa vie de dirigeant, la nouvelle se fit savoir par téléphone, un soir de mars. La voix d’abord surprise de l’homme, finit par s’adoucir, et créer un léger sourire. Il était heureux. Il était heureux si ce serait un garçon. Mr Temari pensait déjà comme un vieux gâteux qui veut assurer ses arrières. Un héritier, oui il était temps. Voilà la réponse de Mr Temari à sa femme. Femme qui n’avait plus la même liberté qu’avant. Contraint d’être la Femme qui attend sagement le Mari à la maison. Les échanges entre eux étaient rares, les sourires, et l’affection aussi. Quelques mois passèrent, Madame Temari était heureuse d’avoir un enfant. Ce serait un enfant qui lui sourirait, ce serait son enfant, son petit trésor. Comme un retour aux sources. Elle ne cessait de pleurer le passé, de pleurer ce souvenir encré, cet amour partagé, la beauté des jours heureux. Peut être que l’enfant rapprocherait le père de la mère. Madame Temari avait espoir. Grand espoir en cette nouvelle venue. Chaque jour passé la rapprochait de ce qu’elle appelait « Takaramono » … Le Trésor de la vie. Les neuf mois passèrent avec impatience, Madame Temari eut une seule exigence pour ce jour précieux. Que son enfant naisse dans le berceau de l’amour. Dans le berceau des souvenirs. C'est-à-dire Okinawa. L’île de leurs promesses. Le seul endroit où l’enfant sera éternellement bercé par l’amour. L’exigence de la femme fût acceptée par le Mari. Même si Mr Temari ne voulait plus entendre parler de cette île ni de ces souvenirs. Une nouvelle vie c’était offert à lui. L’avenir change et les choses aussi… « Takuya, tu m’accompagneras n’est ce pas ? Tu m’accompagneras pour la venue de notre enfant ? » … Outré par l’appellation qu’on venait de lui donner, Mr Temari refusa la proposition et recadra aussitôt sa femme. Désormais, il était interdit d’entendre « Takuya » dans la maison. Le prénom de Mr Temari. Petit à petit « Takuya » disparaissait pour laisser place au grand « Président »… Quelques jours avant le grand jour, c’est seule que Momoko, future mère de l’enfant de Mr Temari, voyagea vers le lieu « dit ». Arrivée sur place, l’envie de pleurer devant le spectacle de ses souvenirs ne put se retenir. Momoko tomba à terre, pleurant contre son ventre, devant la Mer de leurs promesses. Quelques heures après, des contractions se firent ressentir. Madame Temari était sur le point d’accoucher. Dans les quelques minutes qui suivirent, elle se retrouvait à la clinique la plus proche de la plage. Une journée de souffrance, puis un joli bébé naquit un soir de décembre, dans le froid et la tempête. Le 30 décembre au soir. Bonsoir Shuji … Bienvenu chez les Temari …

Petit & Grand

« Où est votre mari Madame Temari ? A Tokyo je suppose ? Vous savez, ils nous aident bien, c’est un bon président, quelle chance d’avoir un mari pareil, je vous envie beaucoup ! » La Sage Femme, très curieuse ne put s’empêcher de questionner sur la présence de Mr Temari… Non Mr Temari n’est pas ici … Et pour le coup, Momoko ne put recevoir qu’un coup de téléphone 3 jours après la naissance. « Il s’appelle Shuji. C’est un garçon. » « Oui ! Le ciel est avec moi Momoko, j’aurais un héritier ! C’est parfait, rentre vite pour que je vois mon petit garçon ! Ne tombe pas malade en chemin s’il te plait ! Il fait -5°C dehors. A demain » … Momoko ne put s’empêcher de verser encore des larmes. Mr Temari ne faisait que parler de lui, et non plus de « nous ». Son fils serait son objet d’art qu’il afficherait au monde entier. Mais c’était aussi le fils de Momoko, elle avait le droit de décider oui ou non s’il apparaîtrait dans la presse. Madame Temari était heureuse tout de même de tenir dans ses bras sa progéniture, son enfant, son « Takaramono » qu’elle avait tant attendu. « Même si tu ne me rapproches pas de ton père Shuji, je te promet de t’apporter tout l’amour que j’ai pu ressentir pour ton père, et je te ferais devenir un Homme. Un vrai. » Momoko avait enfin une occupation, une envie, un désir, un avenir. S’occuper de son unique enfant. De retour à la maison, le père ne tarda pas à arriver pour voir son fameux fils. « Oui il est beau, magnifique, il se mariera avec une belle femme riche, je gagnerais encore plus d’argent avec ca ! » Les plans d’une vie future étaient déjà énoncés. Mariage, réussite, fierté, héritier. Une fois de plus, les années passaient, doucement, Shuji grandissait doucement … Encore un petit enfant… Agé de cinq ans, il ne connaissait que le pur amour de sa mère, l’attention, les histoires, les souvenirs d’un père heureux autrefois et aimant exprimé par sa mère. Du père, il ne voyait pas grand-chose, à part une grande silhouette noire qui partait plus qu’elle ne venait. Très arrogant et dur, Shuji préférait la compagnie de sa mère à celle de son père, bien que le besoin d’avoir un père se faisait ressentir. Il avait tout de même le bonheur d’être aimé pour autre chose que « l’héritier ». Il avait la chance de connaître l’amour d’une mère. Les années passèrent, encore, Shuji avait 8 ans. Un petit bonhomme qui courait déjà à gauche et à droite. Toujours prit de nouvelles envies de jeux plus farfelues les unes que les autres. Sa mère y participait joyeusement. Rien ne pourrait briser leur petit bonheur à eux deux. Le petit Shuji aurait un jour à faire face au Grand, pour le moment, Shuji jouait et chantait de la douce brise.

Nouvelle arrivée et départ inattendu …

Nous voilà une deuxième fois en Mars, et la même nouvelle à annoncer ! Mme Temari était encore enceinte ! Une fois de plus, le téléphone sonna pour annoncer la nouvelle grossesse. Mr Temari resta de marbre, il avait déjà un héritier à son insu. Ce n’était alors qu’une roue de secours ce nouveau bébé. Momoko ne se souciait plus de la réaction de son mari, elle, elle était heureuse de pouvoir s’occuper de quelqu’un ! Et puis, s’occuper une nouvelle fois d’un bébé n’était qu’un bonheur de plus ! Rien que pour oublier la vie lassante et peineuse que Mme Temari vivait auprès de son mari. Momoko exigeait toujours la même chose. La naissance du bébé au berceau du souvenir. Comme pour Shuji, le futur deuxième enfant devait connaître l’endroit de tous les rêves et des promesses. Shuji était heureux pour sa part d’avoir un petit frère ou une petite sœur, quand maman n’était pas là pour lui, il pourrait jouer avec lui ou elle. Durant les derniers neuf mois où Shuji pourraient profiter pleinement de sa mère pour lui tout seul, il ne se privait pas de passer tout son temps auprès d’elle. Quelques jours avant son départ pour Okinawa, Mme Temari donna quelques instructions précises pour soigner son fils adoré. Son Trésor. Oui, comme pour le premier accouchement, elle avait décidée de voyager seule. Persuadée que son mari ne pourrait pas se déplacer pour l’accouchement. Arrivée à bon port, Momoko se retrouvait face à ses souvenirs pour la troisième fois, dans le même cas que la deuxième, c'est-à-dire enceinte. Submergée par la beauté du spectacle et des sentiments enfouis dans son cœur, Mme Temari éclata en sanglot, évacuant toute la douleur que Mr Temari opprimait sur elle. Elle resta, ainsi, face à la mer, dans le froid de Décembre, à regarder la Mer, ses vagues, à écouter les bruits de l’eau, laissant s’imaginer être revenue dans le passé. Elle pensait encore entendre l’écho de la voix de son Takuya. Son seul Amour. Mais ce n’était qu’une voix étrangère qui la secouait. « Madame, Madame Réveillez vous !… » Un simple jeune homme qui passait par là, s’inquiétait pour la jeune femme, en plein hiver, il n’était pas prudent de rester dehors, surtout dans l’état où elle était. C'est-à-dire enceinte. Quelques minutes après, les contractions se firent sentir, et par chance Mme Temari fut amenée par le jeune homme à la clinique. Une longue journée … Quelques efforts, et un nouveau bébé poussa son cri. Malheureusement, le bébé n’avait pas de bras pour l’accueillir, la Mère décéda à la naissance de Yuko, le prénom que la mère avait choisi avant son dernier souffle. Prise d’une maladie violente… Le froid de décembre… L’Ange s’éteignait sous les yeux de la Sage Femme, prise de chagrin. Momoko vécue une belle vie, l’Amour, les enfants, la richesse. Elle s’envolait avec le vent, les vagues et les souvenirs, dans le berceau de l’Amour… Mr Temari avait fini par pleurer la perte de sa Femme. Malgré lui, il se devait de retourner aux sources. Les souvenirs effacés… Mr Temari se chargea spécialement des funérailles de sa Femme. Les cendres seront éparpillées dans la Mer, près de cette plage, près de ce crépuscule. Momoko, l’Ange de l’Amour se laissait porter par le tourbillon des vagues … « Au revoir Momoko, bon voyage à travers le temps… Dans notre monde. » Mr Temari n’avait pas oublié, il s’était juste égaré quelque peu dans le système … Mr Temari rentrait à Tokyo avec Yoko dans ses bras, le visage détruit par la tristesse. « Temari-sama où est maman ? C’est ma petite sœur, je veux la voir, mais où est maman ? Elle est trop fatiguée pour rentrée avec toi ? Elle rentrera plus tard ? » « Non Shuji. Maman est morte à l’accouchement. Quand Yoko est né, Momoko était malade. Elle en est morte. » Etait-ce une manière de parler à un enfant de dix ans ? Le visage de Shuji se remplit de larmes avant même que son père puisse finir sa phrase. Le père ne blaguait jamais. Ce ne pouvait être une blague, ce n’était qu’une catastrophe que Shuji pleurait lourdement. « Maman m’abandonne pas comme ça … » Et Yoko ? Yoko était bien sûr trop petite. Elle n’avait pas eu la chance de connaître la chaleureuse Momoko. La mère la plus délicate et aimante que l’on puisse trouver. « Maman… »

Temari sama aime les Femmes

Quelques mois après le décès de la femme du Président, Mr Temari retrouvait le moral. Sa défunte Femme n’occupait plus son esprit ni ses pensées. Simplement la maison. Momoko était partout. Son parfum, ses gestes, on pouvait encore y voir les pas pressés de celle-ci pour aller retrouver son fils. Pour son fils, Shuji, c’était une grosse perte, il parlait d’elle au présent, cherchant à faire revivre sa mère partout dans la maison, sauf en publique. Et Yoko grandissait merveilleusement bien … Elevée par une nourrice, et par son frère du haut de ses dix ans … Mr Temari ne tarda pas à trouver la remplaçante de Momoko. Quelques années plus tard, Mme Kono devenait Mme Temari. Pour Shuji, il avait compris le terme ‘grandir’. Il avait grandit et comprenait que cette femme ne pourrait jamais remplacer l’Amour que Mr Temari avait porté pour Momoko. Shuji le savait déjà puisqu’il avait déjà vu son père en présence d’une autre femme. Voir plusieurs. Devenu plus qu’infidèle et désagréable, Mr Temari n’était plus l’homme que Momoko avait connu. Un homme aigri par le pouvoir, l’argent, et les femmes. Quand à Shuji, il grandissait seul, les mémoires de sa mère dans la peau. Il aidait simplement sa sœur à ce souvenir de cette Femme. Leur Mère. ‘Merci Maman…’
.
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shuji Temari
Fondateur du Host Club
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Petit(e) Ami(e): ... Still loving you baby.
Popularité:
95/100  (95/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}   Dim 30 Aoû - 18:19



  • 【 Petits Plus】





  • Relation(s) :


  • ]x] Yasutaka Kuroda : Amoureux. Son amour, sa vie, son “tout”. Depuis leur rencontre, Shuji ne vit que par Yasutaka. C’est un jour comme les autres qu’ils se trouvèrent, mais ce jour si banal, pris une tournure si belle. Ils ne se connaissaient pas. Peut être juste de vue, ou de nom. Qu’importe. Et c’est dans des toilettes, à l’abri des fans de Shuji que leur premier baiser et première fois eue lieu. Depuis ce jour un peu étrange, où Shuji se sentait perdu,c’est un amour et une passion sans nom qui prit place entre les deux. Maintes fois ils se sont retrouvés dans des endroits secrets juste pour profiter ne serait-ce que d'un moment ensemble. Les souvenirs sont nombreux. Et Shuji n’est pas prêt de les oublier.  
    Cet engouement qu’il ressent pour Yaz depuis le début surpasse les mots. C’est un amour pur qu’il ressent pour lui et serait prêt aux pires folies jusqu’à le perdre. Pour le protéger et se protéger lui-même. Shuji a rompu avec lui à cause d’un chantage affectif par Erika. Sa séparation avec lui a été très douloureuse, et Shuji ne s’en remet pas. Il ne souhaite qu’une chose, retourner avec lui, et anéantir au plus vite Erika. Il tente de paraître heureux et enjoué devant les autres, mais en vérité, Shuji pleure la perte de son amour chaque jour, chaque heure et chaque seconde. Mais quelque part, s’il veut protéger Yaz il n’a pas le choix. Et cet incident aussi désastreux qu'il soit montre bien l’amour que Shuji porte à l’égard de Yaz.
    Shuji a beaucoup de mal à se séparer des souvenirs de Yaz, de son sourire, de ses rires, de ses étreintes. Des souvenirs tout bêtes comme leur premier baiser, ou leur première fois. Pour Shuji c’est une torture chaque jour de se rappeler leurs moments à eux. Mais c’est à la fois un bonheur, parce que Yaz, c’est son seul véritable amour. Et Erika n’est pas prête de faire changer les choses quant aux sentiments de Shuji. C’est Yaz, et pas un autre.      

    ]x] Eichi Hatano : Meilleur Ami. Eichi et Shuji, cela fait des années que ça dure. Ensemble depuis tout petit, ils se connaissent aussi bien l’un que l’autre. Ils ont débutés rivaux, impossible de se voir. Shuji ne supportait pas le caractère imposant d’Eichi. C’était surtout un sentiment de jalousie l’un envers l’autre. Puis avec le temps, c’est un lien d’amitié qui finit par naître entre eux. Surtout au niveau du collège. Les deux hommes ont finis par se rassembler. Eichi est le seul à savoir une partie du passé de Shuji. Il est le seul à savoir qu’il possède une petite sœur et que sa mère est décédée. Ce qui les a rapprocher, c’est le jour où la mère de Shuji est morte. Shuji ne s’est pas présenté à l’école pendant plusieurs jours, et c’est Eichi qui s’est chargé le jour même d’aller le voir. Depuis ce jour là, c’est une amitié forte et inébranlable. Mais entre eux, c’est comme sur un terrain de jeu. Eichi aime taquiner Shuji et Shuji aime tout autant lui renvoyer la balle. Prêt à se faire des sales coups, mais seulement pour rire. Quand il s’agit de choses importantes, Shuji est prêt à intervenir pour sauver son ami, et inversement pour Eichi. Shuji a pleine confiance en lui, même si parfois il le trouve un petit peu trop colérique et moins réfléchi. Il lui reproche également le fait d’être trop jaloux, et parfois, Shuji ne sait pas comment réagir. Lorsqu’il mit au courant Eichi de sa relation avec Yaz, c’est en colère qu’Eichi ressortit de la pièce. Non pas parce que c’était un homme, mais parce que Shuji allait en quelque sorte l’abandonner. C’est encore la jalousie qui triompha. Et c’est seulement après nombre explications qu’Eichi finit par admettre que ça ne changerait rien à leur relation d’amitié. Mais Eichi c’est également le seul devant qui Shuji peut pleurer. C’est le seul à qui il peut exprimer toute sa douleur. Et Eichi est toujours là, et c’est ça qui rend leur amitié inébranlable, rien ne pourra sûrement la briser. Shuji a tendance à reprocher à Eichi de débarquer chez lui, sans gêne à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, mais quelque part, il est content. Derrière ses plaintes enfantines, Shuji est vraiment content d’avoir quelqu’un sur qui compter. D’ailleurs, Eichi, s’est procuré une clé de la « Résidence Temari » dans le dos de Shuji. Si Shuji viendrait à l’apprendre, c’est encore une de ses disputes à la noix qui éclaterait. Mais même si certains sujets à tendance à les fâcher pour rien, leurs disputes ne durent généralement pas longtemps. Ils ont trop besoin de l’un et de l’autre pour vivre. Quelque part, ils sont complémentaires. Shuji est plus calme, et Eichi plus colérique. Et puis, ils ont un point en commun, ils ne parlent jamais de leur problèmes directement, ce n’est que par sous-entendus qu’ils se comprennent. Mais ce qui est merveilleux entre eux, c’est qu’il ne suffit que d’un regard entre eux pour qu’ils se comprennent ou deviner l’état de l’autre. C’est à Eichi que Shuji s’est en premier confier à propos d’Erika. Et c’est avec lui qu’il a passé sa soirée à pleurer comme un bébé. Ce soir là, ils se sont promis de faire tomber Erika. Leur amitié est digne de ce nom, et ne changera jamais.
         
    ]x] Yasuo Egawa : Meilleur Ami et Confident. Pour Shuji Yasuo est presque aussi important qu’Eichi. Depuis leur connaissance, ils ont du mal à se séparer, c’est avec plaisir que Shuji passe du temps avec lui. Yasuo lui permet d’extérioriser. Il lui parle plus directement qu’à Eichi. Pour Erika, il fut peut être que le second à le savoir, mais lui a eu le droit à la version détaillée. Et ce que Shuji apprécie chez lui, c’est qu’il ne se précipite pas comme Eichi, il réfléchi et agi ensuite. La promesse, il lui a faite aussi. Celle de faire tomber Erika au plus bas. Et c’est même à trois qu’ils y arriveront, incluant Eichi dans le plan. Même si leurs relations n’est pas parfaite, Yasuo est le type qui comprend et en quelque sorte se sacrifie. Et ça, Shuji le remercie pour ça, pour comprendre la jalousie d’Eichi, et ne pas lui en vouloir. Yasuo, fut par exemple en premier au courant de la relation entre Shuji et Yaz, et c’est sans problème que Shuji lui en avait parlé. Parce que Yasuo comprend et ne juge pas. Ce jour là, il avait promis de se taire, et de le protéger contre les rumeurs et les autres. En quelque sorte, Shuji a toujours besoin de Yasuo. Pour un problème important, il aura tendance à appeler Yasuo en premier. Mais attention, ca ne va pas que dans un sens. Shuji donne également tout à Yasuo. Il ne lui manque pas de lui rappeler qu’il est là pour lui, dans n’importe quelles conditions. Shuji et l’amitié, c’est un tout. Très important. Et autant pour Eichi que pour Yasuo, il sera prêt à tout pour les défendre.
     
    ]x] Anzu Matsui : Meilleure Amie. Pour Shuji, Anzu est une amie importante. Il a tendance à être un petit naïf envers elle, et lui dit certaines choses qui peuvent le nuire. Certes, Shuji est sortit avec elle il y a à présent plus de 3 ans, mais lui ne ressent absolument plus aucun sentiment pour elle. Shuji garde simplement un bon souvenir d’elle. Ce qu’il a toujours apprécié chez elle c’est sa douceur. Son sourire et sa bonne humeur. Et actuellement, il ne l’oubli pas, mais la considère seulement comme sa meilleure amie. Shuji serait vraiment blessé d’apprendre qu’Anzu agit par jalousie en coopérant avec Erika. Shuji ne s’attend, et ne pense pas une seule seconde qu’Anzu est dangereuse pour lui. Il lui laisse accès à chez lui sans problème. Il a mit, certes un peu de temps pour lui dire qu’il avait enfin trouvé quelqu’un d’autre, Yaz, et ne s’attends pas à être trompé par Anzu sur ce sujet. Il se doute certes qu’Anzu a peut être encore des sentiments pour lui, mais il pense que ça finira par passer facilement. Il apprécie réellement Anzu, et risque d’être vraiment blessé. Au premières nouvelles, Shuji ne lui pardonnera pas. Mais reste à savoir ce que l’avenir réserve.

    ]x] Natsu Asano : Bonne Amie. Pour Shuji, Natsu fait entièrement partie de sa vie. Elle est là quasiment tous les jours dans son entourage. Etant la petite amie d’Eichi, il l’a considère comme une amie importante. Pour Eichi, il fait l’effort de s’intéresser à elle, et de la faire participer à certaines sorties. Et puis toute façon, Shuji l’apprécie beaucoup. Il aime ce qu’elle représente. La douceur, la gentillesse. Ce qu’il a toujours aimé. Mais avec Natsu, c’est une amitié un peu étrange. Il n’a pas réussi à lui parler de Yaz, et donc se sent parfois assez mal à l’aise. Il ne sait pas comment aborder le sujet avec elle. Mais, cela ne l’empêche pas de passer de bons moments à rire avec elle. Et puis, il sait que sa présence auprès d’elle est importante. Natsu a besoin de conseils sur Eichi, et Shuji est toujours là pour lui répondre. C’est sans hésitation qu’il l’invite à boire un verre pour parler de ses problèmes. Et quant à Shuji, il lui parle également de ses problèmes, mais ils sont mineurs et souvent centrés autour d’Eichi ou Yasuo. Ou peut être même Anzu.

    ]x] Cherry Katsura : Sa Protégée. Shuji ne le montre pas forcément, parce qu’il tient à mettre tout le monde à la même hauteur dans le Host Club, mais il considère Cherry comme sa petite protégée. Il la surveille plus qu’une ou un autre. C’est en secret qu’il surveille que rien ne lui arrive. Il la considère comme un membre important et très efficace dans le Host Club. Et puis, il faut avouer que Cherry est de loin la plus jolie au Host Club. Et ça Shuji le reconnaît. C’est pour ça que quelque part, il fait attention à elle pour éviter que son club ne se casse la figure en la perdant. Et puis de toute façon, Shuji l’apprécie vraiment, s’il ne l’adore pas. Il ne faudrait pas qu’on lui fasse du mal. Absolument pas, sinon il serait l’un des premiers à agir. Mais attention ne pas confondre amitié avec amour. Shuji ne ressent absolument rien pour elle. Son cœur est à Yaz, et il ne voit que lui.

    ]x] Chizu Tsugaru : Avec Chizu, parfois Shuji a du mal. Mais il faut avouer qu’elle obtient une place importante dans le Host Club. Elle obtient un franc succès, et il sait que la retirer de ses fonctions ferait baisser le taux de fréquentation du Host Club. Ce qu’il ne souhaite pas bien sûr. Donc en quelque sorte, il n’a pas d’autres choix que de la garder. Même si parfois, il trouve ses réactions un peu limite, il la laisse faire. Mais attention, il n’est pas bête. Si Chizu va trop loin, il n’aura aucun mal à la remettre en place.
    ]x] Yuichi Okuda : Avec Yuichi, Shuji n’a pas de lien particulier. Il l’apprécie, et pense que c’est un bon élément dans le Host Club, après voilà tout. Il apprécie lui parler de temps à autre, sans pour autant lui porter grande confiance. Il le félicite pour son travail, mais cela s’arrête là.

    ]x] Yutaka Kô : Bras droit. Contre toute attente, Shuji a choisi le plus macho, et le plus dragueur des hosts pour le sous présidé. Mais ce choix là n’est pas anodin. Il sait parfaitement où il va. Yutaka est le type de personne parfaite pour ce poste. Il sait gérer un club, il a l’envie, et le charisme parfait pour. C’est un dirigeant, et Shuji l’a vu tout de suite. Ce côté macho et dragueur, Shuji s’en fiche royalement il sait très bien de quoi Yutaka est réellement capable. Ce poste lui va comme un gant, et Shuji ne regrette absolument pas son choix. Pour rien au monde il dénouera Yutaka de ses fonctions. Il lui est très utile pour pleins de choses. Notamment pour des bilans sur les différents rendez vous effectués. Et en cas d’absence, il sait que Yutaka sera d’une aide précieuse pour le remplacer. Au fond, il l’apprécie. Ce côté macho ne lui plait pas forcément, mais il sait que Yutaka a une raison d’être comme ça. Chacun sa façon de se cacher, et Shuji l’accepte en tant que tel.
       
    ]x] Erika Ashikaga : Pire Ennemie & Petite Amie. Erika..Erika. Comment définir la haine profonde qu’il ressent pour elle ? A chaque fois qu’il la voit, il a qu’une seule envie, la tuer. C’est elle qui l’oblige à se séparer de Yaz et de n’entretenir plus aucun lien avec lui. Par un chantage affectif qui marche, Shuji est piégé. Elle obtient entre ses mains une photo trop importante qui risque de le faire couler. De plus, Yasutaka est menacé, alors, Shuji ne prend pas de risque, et accepte le marché malgré son grand malheur. Alors, dès qu’il peut, Shuji la rejette, lui montre à quel point elle est ridicule. Mais quelque part il ne peut rien faire. Mais il cherche activement à la faire tomber, même si sa tristesse l’empêche parfois d’agir correctement.



  • Objet Fétiche :
  • |Souvenir de sa mère : Porte Bonheur.
                                    |Souvenir de Yaz : Une photo.


  • Autres Particularités :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Modèle Fiche ~ Shuji Temari {Le Mystère & un Etre}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsuku Gakuen :: Pour un bon début 【始めましょう】 :: Présentation-
Sauter vers: